Conseil Européen des Ordres des Médecins

  • Dr José Santos: "Les associations médicales européennes (EMOS) ont toujours été unies et ont travaillé ensemble dans la lutte pour la défense des médecins et des professionnels de santé"

    13/05/2021


    À l'occasion de la célébration de la Journée européenne des médecins (15 mai), des médecins et des patients interrogent le Dr José Santos, président du Conseil européen des ordres médicaux ( CEOM ), pour en savoir plus sur l'impact de la pandémie de COVID-19 dans les médecins...
  • 2ème Journée européenne de sensibilisation sur la violence contre les médecins

    12/03/2021
    Le CEOM a signé la Vaccine Equity Declaration de l’OMS à l'occasion de la 2e Journée européenne de sensibilisation sur la violence contre les médecins et les autres professionnels de santé et de l'année des personnels de santé et d’aide à la personne 2021.
    Le CEOM soutient...
  • MEILLEURS VOEUX 2021

    15/01/2021
    A l'occasion du 50e anniversaire du CEOM, les membres du board et son secrétariat vous présentent tous leurs meilleurs voeux pour 2021!que cette année vous apporte un nouvel élan dans vos projets. Dans l'espoir de vous revoir en personne, prenez soin de vous
     ...
  • L'édition d’été 2020 des Actualités des Professionnels de santé transfrontaliers (HPCB) vient d'être publiée

    28/08/2020
    HPCB œuvre à contribuer à la sécurité des patients en travaillant ensemble pour promouvoir une collaboration efficace des soins de santé transfrontaliers et la libre circulation des professionnels de santé. HPCB est un bulletin trimestriel présentant les principales actualités...
  • Résultats de l'enquête du CEOM sur la pandémie de COVID-19: téléconsultation et protection du personnel de santé

    15/05/2020
    Le CEOM a mené une enquête sur les pratiques nationales de téléconsultation et la protection du personnel de santé dans les pays européens pendant la pandémie COVID-19. L'objectif principal était d'élaborer une cartographie des meilleures pratiques qui ont été prises pour...

Dr José Santos: "Les associations médicales européennes (EMOS) ont toujours été unies et ont travaillé ensemble dans la lutte pour la défense des médecins et des professionnels de santé"

Le Dr José Santos expose dans cet entretien les conflits éthiques nés de la pandémie, les travaux menés à ce stade par le Conseil Européen des Ordres Médicaux (CEOM) et les défis qui se posent dans un futur proche concernant la déontologie médicale
13.05.2021

À l'occasion de la célébration de la Journée européenne des médecins (15 mai), des médecins et des patients interrogent le Dr José Santos, président du Conseil européen des ordres médicaux ( CEOM ), pour en savoir plus sur l'impact de la pandémie de COVID-19 dans les médecins en Europe et dans l'éthique et la déontologie de cette profession.
 
Quelles ont été les principales demandes du CEOM pendant la pandémie?
Les principales plaintes du CEOM, pendant la pandémie, étaient l'exigence que les patients soient traités conformément aux normes éthiques et déontologiques exprimées dans le Code de conduite du Collège médical; et que le traitement de ces patients et la relation médecin-patient suivent les concepts bioéthiques de bienfaisance / non-malfaisance, d'autonomie / liberté, d'équité / utilitarisme et de justice.
 
Concernant les médecins et autres professionnels de santé, le CEOM s'est impliqué avec les associations médicales européennes (EMOS) dans la protection de la santé de ces professionnels, faisant pression sur la Commission européenne et les gouvernements des différents pays pour qu'ils fournissent des mesures techniques et des mesures préventives afin qu'ils pourraient exercer leur activité en toute sécurité.
 
Dans ce contexte, EMOS a publié plusieurs déclarations afin de prévenir et de protéger les professionnels de la santé qui risquaient quotidiennement leur vie dans le traitement de patients atteints de COVID-19.
 
Existe-t-il une position commune en Europe en matière de défense des professionnels de la santé?
Les associations médicales européennes (EMOS) ont toujours été unies et ont travaillé ensemble dans la lutte pour la défense des médecins et des professionnels de la santé. Les différentes affirmations cherchaient à revendiquer: de meilleures conditions de travail, des mesures de protection adéquates du travail et la prévention de diverses situations cliniques, comme l'épuisement professionnel des professionnels de santé.
 
Cependant, il est indéniable qu'il existe de nombreuses disparités et inégalités dans la manière dont chaque pays «protège» ses professionnels de santé.
 
Cette pandémie a soulevé de nombreuses questions éthiques. Quelle est la position du CEOM dans ce domaine?
Le CEOM considère qu'en raison de la pandémie, de nombreuses décisions médicales, principalement l'accès des patients aux unités de soins intensifs et le traitement des patients non COVID, ont été difficiles à mettre en œuvre.
 
Chaque pays a géré ces décisions différemment et les décisions éthiques étaient souvent définies par les besoins structurels et sanitaires de chaque État membre.
 
En ce sens, les principes éthiques et déontologiques de l'autonomie des patients ont dû, à l'occasion, être limités, pour donner lieu à des mesures axées sur le bien commun.
 
Traiter équitablement (égalitarisme) est différent de traiter équitablement. Dans certaines circonstances, les modèles de décision sont passés de la déontologie à l'utilitarisme, selon la gravité et les ressources disponibles, dans chaque État membre.
 
Dans quelle mesure pensez-vous que cette crise sanitaire sera un tournant dans les systèmes de santé? Quels changements sont nécessaires? Quel a été le rôle des ordres médicaux à travers l'Europe dans cette pandémie?
Il ne fait aucun doute que la grave perturbation des structures et des services de santé entraînera la restructuration des systèmes de santé en Europe et dans le monde.
 
Le manque de ressources financières et la grave crise sociale et économique installée conduiront à l'application de mesures drastiques, qui nécessiteront une «planification», «l'activation de niveaux de contingence», la rationalisation et la création de mécanismes de justice et d'équité dans la distribution des ressources (avec le besoin de transparence dans ces prises de décision).
 
Les ordres médicaux européens joueront un rôle fondamental dans cette restructuration, en collaboration avec les différents gouvernements, pour aider à la mise en œuvre de ces changements de paradigme dans les services de santé, tout en maintenant une attitude vigilante et proactive en matière de défense. des principes éthiques et déontologiques dans lesquels ces décisions doivent s'inscrire.
 
Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté le travail des médecins en Europe? Quelles sont les plus grandes difficultés que vous avez rencontrées?
La pandémie COVID-19 a modifié l'activité professionnelle quotidienne de tous les médecins.
 
Le besoin de protection et les barrières physiques et psychologiques pour le patient, le besoin fréquent de recourir aux soins intensifs, le manque de conditions structurelles dans les formations sanitaires, les horaires de travail excessifs, l'apparition précoce de burn-out, entre autres, ont changé dans de nombreuses situations éthiques problèmes que nous avons pris pour acquis.
 
Il faudra, à partir de ce moment, une longue période de réflexion pour que nous puissions tous encadrer sérieusement la reprise de notre activité, sachant que les traces physiques et psychologiques de ce moment troublé resteront toujours en chacun de nous.
 
Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté l'activité de l'institution que vous représentez?
Le CEOM avait le besoin de s'adapter à la communication en ligne à distance, tout en maintenant une activité régulière ancrée dans les valeurs qui lui sont inhérentes: la défense de l'éthique médicale et de la déontologie.
 
Quels sont les défis proposés par le CEOM au moment où la pandémie est déclarée terminée?
  • Renforcer la nécessité de respecter les mesures éthiques et déontologiques dans le traitement des patients.
  • Créer des conditions et des protocoles afin qu'ils puissent être mis en œuvre et normalisés, même en temps de crise et de pandémie.
  • Travail sur la perception des implications physiques et psychologiques, chez les patients non COVID et dans les situations cliniques de chronicité et de comorbidité, issues de la pandémie.
  • Renforcer le travail de leadership, au niveau européen, contre la violence contre les médecins et autres professionnels de la santé et l'épuisement professionnel, en tant que forme de violence.
L'aggravation des conditions économiques et sociales pendant la pandémie a conduit à une aggravation de ce problème et à l'émergence de nouvelles formes de violence et à l'incidence de l'épuisement professionnel chez les professionnels de la santé. Sa prévention et la création de mesures permettant l'aide et le traitement de ces professionnels est l'un des objectifs du présent et de l'avenir, pour le CEOM.

2ème Journée européenne de sensibilisation sur la violence contre les médecins

12.03.2021

Le CEOM a signé la Vaccine Equity Declaration de l’OMS à l'occasion de la 2e Journée européenne de sensibilisation sur la violence contre les médecins et les autres professionnels de santé et de l'année des personnels de santé et d’aide à la personne 2021.

Le CEOM soutient fermement les appels de l'OMS en faveur d'une campagne de vaccination juste et équitable qui souligne l'importance de vacciner en priorité le personnel de santé et les personnes les plus à risque.

Le CEOM appelle les gouvernements et l’ensemble des parties prenantes à protéger le personnel médical dans l'exercice de ses fonctions pendant la pandémie en cours.

 

MEILLEURS VOEUX 2021

15.01.2021

A l'occasion du 50e anniversaire du CEOM, les membres du board et son secrétariat vous présentent tous leurs meilleurs voeux pour 2021!
que cette année vous apporte un nouvel élan dans vos projets. Dans l'espoir de vous revoir en personne, prenez soin de vous

 

L'édition d’été 2020 des Actualités des Professionnels de santé transfrontaliers (HPCB) vient d'être publiée

28.08.2020

HPCB œuvre à contribuer à la sécurité des patients en travaillant ensemble pour promouvoir une collaboration efficace des soins de santé transfrontaliers et la libre circulation des professionnels de santé. HPCB est un bulletin trimestriel présentant les principales actualités des politiques de l'Union européenne et du monde entier, ainsi que les résultats des réunions et des conférences organisées à l'échelle européenne et internationale. Site du HPCB: www.hpcb.eu

Dans cette édition spéciale d'été, HPCB se concentre sur l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les autorités compétentes du monde entier. Le Secrétaire général du CEOM, le Dr Jean-François RAULT, a publié l'enquête du CEOM sur la pratique des téléconsultations nationales dans les pays européens pendant la pandémie COVID-19. L’objectif principal était de cartographier les meilleures pratiques entreprises pour soutenir le travail vital des médecins tout en protégeant leur santé pendant la lutte contre la COVID-19. Douze pays d'Europe ont répondu: Chypre, Estonie, Allemagne, Grèce, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Espagne, Suède, Suisse et Royaume-Uni. Les résultats de l'enquête montrent une évolution vers la téléconsultation à travers le continent, cependant, certaines différences ont été identifiées, en particulier en ce qui concerne les consultations médicales qui peuvent ou ne peuvent pas être menées à distances selon la technologie disponible.

En outre, le HPCB a partagé la condamnation des Organisations médicales européennes de la violence contre les professionnels de santé luttant contre la pandémie de COVID-19. Les Organisations médicales européennes ont condamné fermement la stigmatisation à laquelle les médecins et autres professionnels de santé soignant les patients infectés ont fait face quotidiennement, à la fois sur leur lieu de travail et ailleurs. Ce comportement inacceptable posait un risque énorme pour la santé physique et psychologique le personnel soignant. De telles expériences traumatisantes ont conduit les professionnels de santé à être mis à l'écart et, dans certains cas, soumis à des pressions pour quitter leurs domiciles, ainsi que discriminés, agressés physiquement, menacés verbalement et maltraités. De plus, dans la plupart de ces cas, ces victimes n’ont pas dévoilé leurs expériences aux autorités compétentes car elles devaient continuer leur lutte contre le Coronavirus et donc aucune action en justice n'a été engagée. Les Organisations médicales européennes ont appelé les gouvernements européens et les autorités sanitaires compétentes à instaurer une politique de tolérance zéro en matière de violences envers le personnel soignant, à lui fournir un environnement de travail sûr et un équipement de protection individuelle adéquat pendant qu'il est en première ligne, et à déployer tous les moyens nécessaires pour protéger son intégrité physique et psychologique pendant cette pandémie et au-delà. Trouvez ici le communiqué de presse complet : Les Organisations médicales européennes condamnent les agressions envers le personnel soignant en première ligne contre la pandémie de COVID-19.

Téléchargez ici l'édition d’été 2020 des Actualités des Professionnels de santé transfrontaliers (48e édition).

Résultats de l'enquête du CEOM sur la pandémie de COVID-19: téléconsultation et protection du personnel de santé

15.05.2020

Le CEOM a mené une enquête sur les pratiques nationales de téléconsultation et la protection du personnel de santé dans les pays européens pendant la pandémie COVID-19. L'objectif principal était d'élaborer une cartographie des meilleures pratiques qui ont été prises pour faciliter le travail vital des médecins tout en protégeant leur santé pendant le COVID-19. L'enquête a été remplie par 12 pays d'Europe: Chypre; Estonie; Allemagne; Grèce; Italie; Luxembourg; Les Pays-Bas; Le Portugal; Espagne; Suède; Suisse; Royaume-Uni.

Les résultats de l'enquête du CEOM ont montré qu'il y avait un changement massif vers la téléconsultation dans toute l'Europe, mais certaines différences ont été signalées. Ces différences sont particulièrement visibles en ce qui concerne les actes médicaux qui pourraient être menés par téléconsultation et la technologie disponible.

Les Organisations médicales européennes condamnent les agressions envers le personnel soignant en première ligne contre la pandémie de COVID-19

14.05.2020

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 14 MAI 2020
À la suite des rapports alarmants à propos de cas de violences, de discrimination et d'exclusion concernant les médecins et l’ensemble du personnel soignant luttant en Europe contre le coronavirus en raison de leur possible contamination, les Organisations médicales européennes réaffirment leur entière solidarité avec leurs collègues qui se trouvent en première ligne dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.
Les Organisations médicales européennes condamnent fermement la stigmatisation à laquelle les médecins et autres professionnels de santé soignant les patients infectés font face quotidiennement, à la fois sur leur lieu de travail et ailleurs. Ce comportement inacceptable pose un risque énorme pour la santé physique et psychologique le personnel soignant. De telles expériences traumatisantes ont conduit les professionnels de santé à être mis à l'écart et, dans certains cas, soumis à des pressions pour quitter leurs domiciles, ainsi que discriminés, agressés physiquement, menacés verbalement et maltraités. De plus, dans la plupart de ces cas, ces victimes ne dévoilent pas leurs expériences aux autorités compétentes car elles doivent continuer leur lutte contre le Coronavirus et donc aucune action en justice n'est engagée.
La pandémie du COVID-19 a réaffirmé le rôle central des médecins et l’ensemble du personnel soignant pour assurer la stabilité et le bien-être de nos populations. Le 12 mars de cette année, les Organisations médicales européennes ont instauré la toute première Journée européenne de sensibilisation sur les violences envers les médecins et autres professionnels de santé, et se sont engagées à lutter contre ce problème inquiétant. Nous appelons les gouvernements européens et les autorités sanitaires compétentes à instaurer une politique de tolérance zéro en matière de violences enversle personnel soignant, à lui fournir un environnement de travail sûr et un équipement de protection individuelle adéquat pendant qu'il est en première ligne, et à déployer tous les moyens nécessaires pour protéger son intégrité physique et psychologique pendant cette pandémie et au-delà. Ces professionnels de santé, que nous applaudissons, méritent admiration, respect et protection. Les Organisations médicales européennes rendent également hommage à tous les professionnels de santé qui ont malheureusement perdu la vie dans la lutte contre la pandémie de la COVID-19.
 

Le CEOM soutient la Déclaration commune de l' AEMH et la FEMS sur le COVID-19

20.04.2020

Compte tenu de tous les rapports sur la situation actuelle concernant la pandémie de SRAS-CoV-2 (COVID-19) dans plusieurs pays de l'UE et sur la situation des médecins et autres professionnels de santé, l'AEMH et la FEMS ont adopté une Déclaration commune sur le COVID-19 qui a été soutenu par le CEOM. La Déclaration souligne les points suivants:

1. Un médecin ou un autre professionnel de santé épuisé ne peut pas soigner efficacement;

2. Un médecin ou un autre professionnel de santé infecté ne peut pas soigner efficacement;

3. Un médecin ou un autre professionnel de santé sans équipement de protection individuelle ne peut pas soigner efficacement;

4. Le nombre de lits dans les services de réanimation devrait être suffisant.

Téléchargez ici la Déclaration commune de l'AEMH et la FEMS sur le COVID-19

L'édition du printemps 2020 des Actualités des Professionnels de santé transfrontaliers (HPCB) vient d'être publiée

14.04.2020

Dans cette nouvelle édition des Actualités des Professionnels de santé transfrontaliers, nous examinons les profils de santé de 30 pays européens et les stratégies tournées vers la prévention et les soins primaires. Nous explorons aussi les derniers développements du Brexit, le Livre blanc de la Commission européenne sur l'IA dans les soins de santé et l'annexe mise à jour de la Directive sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles.

Le Secrétaire général du CEOM, Dr. Jean-François RAULT, a publié un article sur la 1re Journée européenne de sensibilisation sur les violences envers les médecins et autres professionnels de santé, qui a eu lieu le 12 mars de cette année. Le personnel soignant est de plus en plus confronté à des situations de violences, parfois extrêmes, dans leur pratique quotidienne en dehors même de tout contexte de conflit, menaçant donc la sécurité des patients et la qualité des soins. A l’occasion de cette journée, le CEOM et autres EMOs ont adopté une Déclaration commune sur les violences envers les médecins et autres professionnels de santé, condamnant toutes les formes de violence envers le personnel soignant et appelant à l'action.

HPCB oeuvre à contribuer à la sécurité des patients en travaillant ensemble pour promouvoir une collaboration efficace des soins de santé transfrontaliers et la libre circulation des professionnels de santé. Nous espérons que vous apprécierez cette nouvelle newsletter.

Téléchargez ici l'édition du printemps 2020 des Actualités des Professionnels de santé transfrontaliers (47e édition).

HPCB est un bulletin trimestriel présentant les principales actualités des politiques de l'Union européenne et du monde entier, ainsi que les résultats des réunions et des conférences organisées à l'échelle européenne et internationale. Site du HPCB: www.hpcb.eu

Les professionnels de santé européens publient une déclaration commune exhortant les autorités à garantir la protection des personnes en première ligne contre le Covid-19

27.03.2020

Les professionnels de santé européens et leurs organisations étudiantes demandent à la Commission européenne et aux gouvernements de soutenir et de protéger le personnel de santé qui combat le Covid-19. Le personnel doit disposer d'un équipement de protection individuelle (EPI) et doit être régulièrement testé, quels que soient les symptômes ou l'exposition signalés.

Alors que l'Europe est devenue le centre mondial de la pandémie de COVID-19, les professionnels de santé travaillent dur pour contenir la propagation du virus, se mettant en danger pour protéger les citoyens. Malgré les efforts sans précédent pour arrêter la pandémie, les professionnels de santé sont en première ligne sans EPI adéquat. Le nombre d'infections et de décès du personnel soignant augmente chaque jour.

Même en temps de crise, des conditions de travail adéquates doivent être assurées. Le personnel soignant doit avoir des pauses et des congés entre les temps de travail pour pouvoir continuer leur lutte dans ce qui pourrait être une crise mondiale à long terme. La directive européenne sur le temps de travail devrait être appliquée. Le travail dans de telles conditions pèse sur la santé psychologique du personnel, de sorte que des services de soutien appropriés doivent être également mis en place.

Les organisations européennes de professionnels de santé appellent la Commission européenne à ouvrir une ligne de communication permanente avec les professionnels de santé européens afin de partager les expériences et les meilleures pratiques à travers l'Europe et de veiller à ce que les mesures de soutien de la Commission se concentrent sur les priorités opérationnelles sur le terrain.

La liste des organisations signataires de la déclaration:

  1. AEMH - Association Européenne des Médecins Hospitaliers seniors
  2. CED - Conseil des Dentistes Européens
  3. CEOM - Conseil Européen des Ordres des Médecins
  4. CPME - Comité Permanent des Médecins Européens
  5. EAHP - Association européenne des pharmaciens des hôpitaux
  6. EFN - Fédération européenne des associations infirmières
  7. EJD - Les Jeunes médecins européenns
  8. EMA - Association européenne des sages-femmes
  9. EPSU - Fédération européenne des syndicats des services publics
  10. ERS - Société respiratoire européenne
  11. FEMS - Fédération Européenne des Médecins Salariés
  12. UEMS - Union Européenne des Médecins Spécialistes

Téléchargez la Déclaration commune des professionnels de santé européens sur le COVID-19

 

Information concernant les réunions du CEOM en 2020

26.03.2020

Compte tenu de l'évolution et de la gravité de la situation concernant le COVID-19 en Europe, le Bureau du CEOM a décidé d'annuler notre réunion plénière à Sanremo, initialement prévue pour le 29 mai prochain.
 
Nous tenons à vous informer que nous ne tiendrons qu'une seule réunion plénière du CEOM en 2020. Notre participant l'Association médicale grecque a généreusement proposé d’accueillir notre prochaine réunion plénière qui aura lieu à Thessalonique, le vendredi 27 novembre.
 
Notre participant italien, la Federazione nazionale Ordini medici chirurghi e odontoiatri - FNOMCeO, a généreusement proposé de nous accueillir au printemps 2021 en Italie. La date et le lieu seront précisés ultérieurement.
 
Pour l'instant, nos pensées vont à tous ceux qui sont touchés par la pandémie et qui traversent cette crise, surtout à tous les médecins et autres professionnels de santé européens qui sont en premières lignes. Ralentir la propagation du COVID-19 est actuellement la priorité pour nous tous.
 
Prenez bien soin de vous et de vos proches.

Pour la première fois, les Organisations médicales européennes se rassemblent pour mettre en garde contre les violences envers les médecins et autres professionnels de santé

12.03.2020

Aujourd'hui, nous instaurons la 1re Journée européenne de sensibilisation sur les violences envers les médecins et autres professionnels de santé. Ces derniers sont de plus en plus confrontés à des situations de violences, parfois extrêmes, dans leur pratique quotidienne, en dehors même de tout contexte de conflit.

Cela nous concerne tous. La sécurité des patients et la qualité des soins sont menacées si les professionnels de santé sont confrontés à de tels risques.

Les Organisations médicales européennes appellent les gouvernements et toutes les parties prenantes à répondre à l'urgence de protéger le personnel médical dans l'exercice de ses missions. En priorité, l'application des lois existantes contre les violences envers les médecins et autres professionnels de santé doit être améliorée. À cet effet, nous demandons la mise en place de mécanismes efficaces d'alerte à l'échelle nationale partout en Europe. Nous demandons, en outre, la mise en œuvre de programmes de prévention des violences et d'assistance aux victimes. Nous demandons une action déterminée pour garantir l'accès à des soins de qualité à tous les patients en protégeant la liberté et la sécurité du personnel médical.

Téléchargez la Déclaration commune des Organisations médicales européennes sur la violence envers les médecins et autres professionnels de santé

Rapport d'activités du CEOM 2019: l'année en bref

11.02.2020

C'est avec plaisir que nous vous présentions le Rapport d'activités du CEOM 2019. Au délà de ses activités quotidiennes, le Bureau et le Secrétariat du CEOM répondent régulièrement aux demandes des étudiants, des médecins praticiens et d'autres professionnels sur la mobilité européenne et l'éthique médicale.

Pour téléchrger le Rapport d'activités du CEOM 2019, cliquez ici

Le CEOM soutient la profession médicale britannique au-delà du Brexit

31.01.2020

Le CEOM s'associe aux autres organisations médicales européennes pour soutenir nos collègues britanniques à mettre en oeuvre les relations futures entre le Royaume-Uni et l'UE après le Brexit, en tenant compte des intérêts de la profession médicale européenne.

Téléchargez la déclaration conjointe des EMOs sur le Brexit et les affiches de plaidoyer ici

Le CEOM adopte le 12 mars comme Journée européenne de lutte contre la violence envers les médecins et les professionnels de santé

09.12.2019

Lors de la réunion plénière du CEOM à Lisbonne (Portugal), qui a eu lieu le 29 novembre 2019, les participants du CEOM ont adopté à l'unanimité le 12 mars comme Journée européenne de lutte contre la violence envers les médecins et les professionnels de santé. Ce sera une occasion annuelle pour tous les ordres et les associations médicaux nationaux à travers l'Europe de sensibiliser le public et de dire stop. À la même occasion, le CEOM a reconnu l'épuisement professionnel "burnout" comme une forme de violence socio-psychologique à laquelle les médecins doivent faire face sur le lieu de travail. Cliquez ici pour consulter les résultats de notre réunion plénière à Lisbonne.

Auparavant, le CEOM a lancé son Observatoire européen sur la violence envers les médecins à Modène (Italie) en 2017 et a adopté la Déclaration du CEOM sur la violence envers les médecins et les professionnels de santé à Madrid (Espagne) en 2018.

La 46ème édition des Actualités des Professionnels de santé transfrontaliers est maintenant disponible

HPCB est un bulletin trimestriel présentant les principales actualités des politiques de l'Union européenne et du monde entier, ainsi que les résultats des réunions et des conférences organisées à l'échelle européenne et internationale
29.11.2019

Dans cette nouvelle édition des Actualités des Professionnels de santé transfrontaliers, nous examinons le récent rapport publié par le Comité EMPL du Parlement européen sur la mobilité de la main-d'œuvre et la reconnaissance des qualifications professionnelles. Nous proposons un article exclusif sur la directive concernant les droits des patients en matière de soins de santé transfrontaliers, et nous présentons une nouvelle étude sur le rôle des soins infirmiers dans les politiques européennes de santé.

Le Secrétaire général du CEOM, Dr. Jean-François RAULT, a publié un article de présentation de l'Observatoire sur la Violence envers les Médecins dans cette nouvelle édition.

HPCB oeuvre à contribuer à la sécurité des patients en travaillant ensemble pour promouvoir une collaboration efficace des soins de santé transfrontaliers et la libre circulation des professionnels de santé. Nous espérons que vous apprécierez cette nouvelle newsletter. Comme toujours, si vous avez des articles à ajouter aux éditions futures, veuillez contacter le Secrétariat de HPCB.

Téléchargez ici la 46ème édition des Actualités des Professionnels de santé transfrontaliers (Hiver 2019).

www.hpcb.eu

Le CEOM rejoint la Coalition européenne pour la Vaccination

Conformément aux objectifs de la recommandation du Conseil relative à une coopération renforcée contre les maladies pouvant être prévenues par les vaccins, adoptée le 7 décembre 2018, le CEOM a rejoint la Coalition européenne pour la vaccination
14.11.2019

La Coalition pour la Vaccination rassemble des associations européennes de santé et des associations d’étudiants sur le terrain afin de fournir des informations précises au public, de combattre les mythes entourant les vaccins et la vaccination et d’échanger les meilleures pratiques. Elle a pour objectif de contribuer à obtenir une couverture vaccinale solide au sein de la population et parmi les professionnels de santé, en unissant les forces de différentes associations européennes de professionnels de santé. Les membres de la Coalition travaillent conjointement sur un ensemble d'activités convenu. Les travaux menés par la Coalition au niveau de l'UE seront transposés et reproduits au niveau national.

Considérant que le but de cette Coalition correspond parfaitement aux missions et aux objectifs du CEOM, le président du CEOM, Dr. José SANTOS, a exprimé sa volonté de faire de ce dernier un membre de la Coalition européenne pour la vaccination et d’approuver la première déclaration de la Coalition.

La Coalition est actuellement coprésidée par:

  • Le Comité Permanent des Médecins Européens (CPME)
  • La Fédération Européenne des Associations d'Infirmières (EFN)
  • Le Groupe pharmaceutique de l'Union européenne (PGEU)

Dans le prolongement de la réunion de lancement de la Coalition pour la vaccination, la Commission européenne a lancé la page de la Coalition sur sa Plateforme européenne pour les Politiques Santé (EHPPP), afin d'encourager le partage de bonnes pratiques entre les membres.

Lors de notre Réunion plénière tenue à Tirana en juin 2019, le CEOM a organisé une table ronde sur les défis de la vaccination en Europe, faisant ainsi de la vaccination le principal sujet de discussion de la plénière. Les participants du CEOM ont adopté à l’unanimité la Déclaration du CEOM sur la Vaccination qui vise à encourager les gouvernements et les autorités compétentes à améliorer la couverture vaccinale sur le continent européen, à sensibiliser les professionnels de santé et à travailler plus étroitement avec la Commission européenne sur ce sujet.

Consultez le premier communiqué de presse de la Coalition en préparation du 1er Sommet mondial sur la Vaccination, co-organisé par l’OMS et la Commission européenne à Bruxelles: «Une nouvelle coalition pour la vaccination réunit les professionnels de la santé»

Le CEOM met en oeuvre l'Observatoire européen sur les violences envers les médecins

05.09.2019

Objectifs de l'Observatoire

Le 23 juin 2017, l'Observatoire européen sur la violence envers les médecins a été créé à l'initiative du Président du CEOM, Dr. José SANTOS.

L’Observatoire vise à:

  • Recueillir des données objectives sur les cas de violence (lieu, type de pratique, type de violence, profil d'agresseur, etc.) afin de parvenir à une évaluation juste des besoins, suivie par des propositions d'action efficaces
  • Cartographier les mécanismes nationaux existants pour traiter ces cas de violence
  • Donner la priorité à un échange d'outils préventifs, ouvrant ainsi la voie à un partage d'expériences
  • Prendre des mesures concrètes en adoptant une position officielle à l’intention des médecins et des professionnels de santé, du grand public et des autorités

Méthode de travail

► Un groupe de travail est mis en place, animé par le Dr Roland KERZMANN en qualité de rapporteur et composé de représentants de l'Association Européenne des Médecins Hospitaliers (AEMH).

Communication extérieure

Le Secrétaire général du CEOM, Dr. Jean-François RAULT, a publié un article de présentation de l'Observatoire sur la Violence envers les Médecins, dans la 46ème édition des Actualités des Professionnels de santé transfrontaliers (Hiver 2019).

Cadre international

  • La prise de position de l'Association médicale mondiale sur la violence et la santé a été récemment révisée par la 70ème Assemblée générale de l'AMM à Tbilissi (Géorgie), en octobre 2019
  • Le 28 octobre 2019, l'Association médicale mondiale a publié un communiqué de presse concernant la violence à l'encontre des médecins et des professionnels de santé, à la suite de la montée d'une vague de violence signalée en Amérique centrale et du Sud, en Inde, au Bangladesh et en Allemagne.  "La violence est devenue un défi pour la santé publique", déclare le Président de l’AMM, le Dr Miguel JORGE.
Réunions et présentations
 

2019

7 juin Tirana, Albanie

Présentation de l'Association Européenne des Médecins Hospitaliers Seniors (AEMH) sur la violence envers les médecins

 


2018

30 novembre Madrid, Espagne

Présentation préparatoire de la Déclaration du CEOM sur la Violence envers les médecins et les professionnels de Santé - Dr. Roland KERZMANN, 1er Vice-Présisent du CEOM

Déclaration du CEOM sur la Violence envers les médecins et les professionnels de Santé

15 juin Timisoara, Roumanie

  Présentation de l'Ordre des Médecins portugais, par Dr. J. DE DEUS, Président de FEMS

  Actualités par Dr. R. KERZMANN, 1er Vice-Président du CEOM


2017

8 décembre Paris, France

Présentation de l'enquête du CEOM et échange de points de vue, par Dr. R. KERZMANN, 1er Vice-Président du CEOM

Présentation de l'Ordre des Médecins espagnol, par Dr. J.M. HUERTA

23 juin                        Modène, Italie                 Lancement de l'Observatoire européen sur la violence envers les médecins, par Dr. R. KERZMANN

2016

2 décembre Paris, France

Présentation de la thématique de la violence envers les médecins - Dr. R. KERZMANN

Le CEOM adopte une Déclaration sur la Vaccination à Tirana pour l'amélioration de la couverture vaccinale en Europe

30.06.2019

Lors de la Réunion plénière du CEOM, les défis de la vaccination en Europe étaient le sujet principal de discussion et le CEOM a adopté une Déclaration sur la vaccination à l’unanimité pour inciter les gouvernements et les autorités compétentes à améliorer la couverture vaccinale sur le continent, à sensibiliser les professionnels de santé et à collaborer plus étroitement avec la Commission européenne sur cette question.

Téléchargez la Déclaration en PDF ici

Les Organisations médicales européennes appellent à soutenir la vaccination

20.12.2018

Les Organisations médicales européennes, dont le CEOM, réaffirment que la prévention des maladies transmissibles, en ayant recours à la vaccination, est sans danger et très efficace. La vaccination est notre meilleure protection contre les maladies graves, voire mortelles. Les Organisations médicales européennes appellent les gouvernements et les législateurs à accorder leur soutien et à renforcer les programmes de vaccination dans l’intérêt des citoyens européens.

Retrouvez la Déclaration ici : Déclaration des EMOs pour soutenir la vaccination

 

 

Déclaration du CEOM concernant la violence envers les médecins et le personnel de santé - Madrid, novembre 2018

Le CEOM appelle toutes les parties prenantes à se mobiliser pour protéger les médecins et le personnel de santé contre toutes les formes de violence
30.11.2018

Sur la base d’un relevé des situations existant dans tous les pays européens, les organisations participantes au CEOM ont adopté une déclaration condamnant la violence envers les médecins et le personnel de santé. Le CEOM appelle les gouvernements ainsi que toute partie concernée à prendre conscience de l’impérieuse nécessité d’une protection du personnel médical et paramédical dans l’exercice de son travail et à prendre toutes dispositions visant à garantir l’accès à des soins de qualité pour tous les patients en protégeant la liberté et la sécurité du personnel médical et des établissements de soins.

Télécharger la Déclaration au format PDF

CEOM soutient la proposition de reconnaissance de la Relation Médecin-Patient comme Patrimoine culturel immatériel de l'Humanité par l'UNESCO

30.11.2018

CEOM soutient et adhère à l’initiative promue par le Forum de la Profession médicale de l’Espagne et l’Association médicale portugaise, pour défendre et renforcer la Relation Médecin-Patient, en demandant à ce qu’elle soit reconnue comme patrimoine culturel immatériel de l’Humanité par L’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO)

Retrouvez ici la Déclaration : CEOM soutient la reconnaissance de la Relation Médecin-Patient comme patrimoine culturel immatériel de l'Humanité par l'UNESCO

CEOM adopte sa Charte de Régulation de la Profession médicale européenne

29.11.2018

Considérant l'importance et le besoin de l’autorégulation professionnelle des médecins, le Conseil Européen des Ordres des Médecins (CEOM), adopte la Charte de Régulation de la Profession médicale européenne. Le but de la régulation médicale est de protéger les citoyens et de leur donner confiance dans le corps médical, en veillant à ce que la profession soit exercée par des personnes diplômées et qualifiées, avec des accréditations attestant leurs compétences professionnelles au fil du temps.

Téléchargez la Charte ici : Charte de Régulation de la Profession médicale européenne

Réunion plénière organisée par l'Ordre des médecins espagnol

29.11.2018

Plus de 40 représentants de 17 Ordres médicaux européens se réunissent à Madrid pour examiner les conditions dans lesquelles la médecine est pratiquée en Europe

17 ordres médicaux européens ont participé à la réunion plénière du CEOM à Madrid, organisé par le Consejo General de Colegios de Médicos (CGCOM) pour aborder un vaste programme de sujets tels que les conditions d'exercice de la médecine dans les différents pays européens.

Parmi les points abordés durant cette réunion: la crise de la programmation des ressources humaines dans le domaine de la médecine, l'accès aux soins primaires les week-ends ou pendant la nuit, les nouvelles contributions à la Charte européenne d'éthique médicale, la nouvelle étude pour l'Observatoire européen de la Démographie médicale, l'Observatoire européen de la violence à l'encontre des médecins et la proposition de soutenir la relation médecin-patient en tant que patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO.

Pour plus d'informations sur le site de l'Ordre des Médecins espagnol : http://medicosypacientes.com/articulo/mas-de-40-representantes-de-17-ord...

Nouvelle publication de HPCB

Professionnels de santé traversant les frontières
06.07.2018

Please find the link to the 42nd edition of the Healthcare Professional Crossing Borders (HPCB) Crossing Borders Update here.

In this edition we look at the European Commission's analysis of the European professional card and alert mechanism. We also hear from the British Medical Association (BMA) on its Keeping Europe Healthy event, and from the new Joint Tender entitled Support for the hEalth workforce planning and forecasting Expert Network (SEPEN). FEDCAR, CPME/CED and PGEU have also provided us with their views on the new Proportionality Test Directive.

 

Finally, we are pleased to announce that the next HPCB conference will be co-hosted by the Health and Social Care Professionals Council (CORU) and the Pharmaceutical Society of Ireland (PSI). More details are to come - don't forget to save the date on 4 February 2019 in Dublin, Ireland.

 

HPCB strives to contribute to patient safety by working together to promote effective collaboration of cross-border healthcare, and free movement of healthcare professionals.

 

The Crossing Borders Update is a tri-annual newsletter reporting on key policy news from the European Union and around the world, and outcomes of EU and international meetings and conferences. 

www.hpcb.eu 

Le CEOM se réjouit de la libération de ses collègues de l'Association médicale Turque

La guerre pose un problème de santé publique
06.02.2018

Le Conseil Européen des Ordres de médecins a appris avec consternation l’arrestation pour « trahison » et le maintien en détention de plusieurs membres de l’Union des médecins de Turquie (TTB) le 30 janiver. 

Il est reproché à ces derniers de s’être exprimé publiquement, en parfait respect de leurs devoirs éthiques et humanitaires, en faveur d’un retour rapide à la paix dans le nord de la Syrie.

Le Conseil Européen des Ordres de médecins constate que l’autorité turque commet, par son intervention, une violation évidente des droits élémentaires de l’homme à la liberté d’expression, à la santé et à l’accès aux soins de santé.

Le Conseil Européen des Ordres de médecins condamne fermement ces arrestations et se déclare solidaire de l’appel conjoint de plusieurs organisations médicales internationales, telles que l’AMM et le CPME notamment, à la libération immédiate de ces médecins : https://www.wma.net/fr/news-post/des-organisations-medicales-internationales-lancent-un-appel-commun-au-president-erdogan/

 

L'Association médicale mondiale révise son serment pour les médecins

16.11.2017

Un nouveau serment, version moderne du serment d’Hippocrate pour les médecins du monde entier a été approuvé par l’Association médicale mondiale.
Des représentants des médecins des quatre coins du monde, réunis à Chicago à l’occasion de l’Assemblée générale de l’Association médicale mondiale, ont approuvé aujourd’hui les modifications apportées à la Déclaration de Genève, qui avait été adoptée par l’Association en 1948.

Retrouvez le communiqué de presse dans son intégralité sur le site internet de l'Association médicale mondiale www.wma.net  

      La Déclaration de Genève 

Adoptée par la 2e Assemblée Générale de l’Association Médicale Mondiale Genève (Suisse), Septembre 1948
et amendée par la 22e Assemblée Médicale Mondiale, Sydney, Australie, Août 1968
et la 35e Assemblée Médicale Mondiale, Venise, Italie, Octobre 1983
et la 46e Assemblée générale, Stockholm, Suède, Septembre 1994
et révisée par la 170e Session du Conseil, Divonne-les-Bains, France, Mai 2005
et par la 173e Session du Conseil, Divonne-les-Bains, France, Mai 2006
et amendée par la 68ème Assemblée générale, Chicago, Etats-Unis, Octobre 2017

Le Serment du médecin

EN QUALITÉ DE MEMBRE DE LA PROFESSION MÉDICALE

JE PRENDS L’ENGAGEMENT SOLENNEL de consacrer ma vie au service de l’humanité ;

JE CONSIDÉRERAI la santé et le bien-être de mon patient comme ma priorité ;

JE RESPECTERAI l’autonomie et la dignité de mon patient ;

JE VEILLERAI au respect absolu de la vie humaine ;

JE NE PERMETTRAI PAS que des considérations d’âge, de maladie ou d’infirmité, de croyance, d’origine ethnique, de genre, de nationalité, d’affiliation politique, de race, d’orientation  sexuelle, de statut social ou tout autre facteur s’interposent entre mon devoir et mon patient ;

JE RESPECTERAI les secrets qui me seront confiés, même après la mort de mon patient ;

J’EXERCERAI ma profession avec conscience et dignité, dans le respect des bonnes pratiques médicales ;

JE PERPÉTUERAI l’honneur et les nobles traditions de la profession médicale ;

JE TÉMOIGNERAI à mes professeurs, à mes collègues et à mes étudiants le respect et la reconnaissance qui leur sont dus ;

JE PARTAGERAI mes connaissances médicales au bénéfice du patient et pour les progrès des soins de santé ;

JE VEILLERAI à ma propre santé, à mon bien-être et au maintien de ma formation afin de prodiguer des soins irréprochables ;

JE N’UTILISERAI PAS mes connaissances médicales pour enfreindre les droits humains et les libertés civiques, même sous la contrainte  ;

JE FAIS CES PROMESSES sur mon honneur, solennellement, librement.

 

Réunion plénière le 23 juin à Modène

07.04.2017

Plus d'informations disponibles dans la section réunions sur les documents de réunion.

Un nouveau bureau du CEOM a été élu pour le mandat 2017-2020: 

Mandat 2017-2020

Dr. José SANTOS, President
Orderm dos Medicos (Portuguese Medical Association)

Dr. Roland KERZMANN, 1st Vice-President
Ordre des Médecins de Belgique (Belgian Medical Council)

Dr. Nicolino D’AUTILIA, Vice-President 
Federazione Nazionale Ordini Medici Chirurghi e Odontoiatri (National Federation of the orders of Doctors and Dental surgeons)

Dr. Monique GAUTHEY, Vice-President
Fédération des Médecins Suisses (Swiss Medical Association)

Dr. Gheorghe BORCEAN, Vice-President
Colegiul Medicilor din Romania (Romanian College of Physicians)

Dr. Patrick ROMESTAING, Secretary General
Conseil national de l’Ordre des Médecins de France (French Medical Council)