C.E.O.M.

Conseil Européen des Ordres des Médecins

L'édition d’été 2020 des Actualités des Professionnels de santé transfrontaliers (HPCB) vient d'être publiée

HPCB œuvre à contribuer à la sécurité des patients en travaillant ensemble pour promouvoir une collaboration efficace des soins de santé transfrontaliers et la libre circulation des professionnels de santé. HPCB est un bulletin trimestriel présentant les principales actualités des politiques de l'Union européenne et du monde entier, ainsi que les résultats des réunions et des conférences organisées à l'échelle européenne et internationale. Site du HPCB: www.hpcb.eu

Dans cette édition spéciale d'été, HPCB se concentre sur l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les autorités compétentes du monde entier. Le Secrétaire général du CEOM, le Dr Jean-François RAULT, a publié l'enquête du CEOM sur la pratique des téléconsultations nationales dans les pays européens pendant la pandémie COVID-19. L’objectif principal était de cartographier les meilleures pratiques entreprises pour soutenir le travail vital des médecins tout en protégeant leur santé pendant la lutte contre la COVID-19. Douze pays d'Europe ont répondu: Chypre, Estonie, Allemagne, Grèce, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Espagne, Suède, Suisse et Royaume-Uni. Les résultats de l'enquête montrent une évolution vers la téléconsultation à travers le continent, cependant, certaines différences ont été identifiées, en particulier en ce qui concerne les consultations médicales qui peuvent ou ne peuvent pas être menées à distances selon la technologie disponible.

En outre, le HPCB a partagé la condamnation des Organisations médicales européennes de la violence contre les professionnels de santé luttant contre la pandémie de COVID-19. Les Organisations médicales européennes ont condamné fermement la stigmatisation à laquelle les médecins et autres professionnels de santé soignant les patients infectés ont fait face quotidiennement, à la fois sur leur lieu de travail et ailleurs. Ce comportement inacceptable posait un risque énorme pour la santé physique et psychologique le personnel soignant. De telles expériences traumatisantes ont conduit les professionnels de santé à être mis à l'écart et, dans certains cas, soumis à des pressions pour quitter leurs domiciles, ainsi que discriminés, agressés physiquement, menacés verbalement et maltraités. De plus, dans la plupart de ces cas, ces victimes n’ont pas dévoilé leurs expériences aux autorités compétentes car elles devaient continuer leur lutte contre le Coronavirus et donc aucune action en justice n'a été engagée. Les Organisations médicales européennes ont appelé les gouvernements européens et les autorités sanitaires compétentes à instaurer une politique de tolérance zéro en matière de violences envers le personnel soignant, à lui fournir un environnement de travail sûr et un équipement de protection individuelle adéquat pendant qu'il est en première ligne, et à déployer tous les moyens nécessaires pour protéger son intégrité physique et psychologique pendant cette pandémie et au-delà. Trouvez ici le communiqué de presse complet : Les Organisations médicales européennes condamnent les agressions envers le personnel soignant en première ligne contre la pandémie de COVID-19.

Téléchargez ici l'édition d’été 2020 des Actualités des Professionnels de santé transfrontaliers (48e édition).